Croix du combattant volontaire de la guerre 1914/1918

Posté dans : Décoration, Histoire | 0

 

CROIX DU COMBATTANT VOLONTAIRE DE LA GUERRE 1914/1918

Historique :

Dès la fin de la Première Guerre Mondiale, les associations d’anciens combattants demandèrent avec insistance qu’une récompense particulière soit décernée à ceux qui avaient été volontaires pour servir au front au sein

d’une unité engagée dans les combats.

La médaille commémorative française de 1914-1918 créée le 23 juin 1920 semblait, pour les autorités compétentes, répondre à ces aspirations; en particulier grâce à la création d’une agrafe spéciale portant la mention « Engagé Volontaire ».

Pourtant, il n’en fut pas ainsi, le parlement de l’époque ayant manifesté le désir de distinguer cette catégorie de combattant.

C’est ainsi, que dix-sept ans après la fin des combats, la Croix du combattant volontaire de la guerre de 1914-1918 fût créée par la loi du 4 juillet 1935 confortée par un décret d’application du 28 novembre 1935.

Bénéficiaires :

Ce sont les combattants de la Grande Guerre qui ont été volontaires pour servir au front dans une unité combattante. Cette croix peut-être décernée aux volontaires étrangers qui ont combattu dans l’armée française sur l’un des fronts d’opérations.

Le décret d’application du 28 novembre 1935 donne le détail des nombreuses catégories de combattants concernés. A noter, que vingt ans plus tard, un autre décret du 30 septembre 1955 a permis, sous certaines conditions, aux marins du commerce, d’obtenir cette même distinction.

La distinction :

– Ruban : vert, avec, au milieu, une bande rouge et sur les bords une bande jaune.

– Médaille : croix en bronze due au graveur de Vernon, avec à l’avers la tête d’un poilu au centre d’un médaillon avec la légende « République Française », le tout reposant sur une épée et un fond de feuillage de laurier. Au revers, l’inscription : « Combattant Volontaire » « 1914-1918 ».

Conditions de concours :

Il faut avoir servi volontairement dans une unité réputée combattante et remplir une des conditions indiquées dans le décret d’application.

Ces dispositions particulières visent pour les trois années ceux qui n’étaient pas contraints de combattre en raison de leur situation géographique ou de leur statut particulier ou de leur condition physique et qui ont néanmoins rejoint volontairement une formation de combat.

Protocole :

Au cours d’une prise d’armes, la Croix du combattant volontaire de la guerre 1914-1918 est remise dans les mêmes conditions que la croix de guerre.

La phrase prononcée est la suivante : « Au nom du ministre de la Défense, nous vous remettons la Croix du combattant volontaire de la guerre 1914-1918 ».

Particularités :

Le ruban de cette médaille est composé des couleurs mélangées de la Légion d’ Honneur, de la Médaille Militaire et de la Croix de guerre 1914-1918.

La croix du combattant volontaire de la guerre 1914-1918 est considérée comme un titre de guerre lors de l’examen des candidatures à la Légion d’ Honneur, la Médaille Militaire ou l’ Ordre National du Mérite.

Le décret du 8 septembre 1981, relatifs à la création d’une Croix du combattant volontaire avec agrafe propre à chaque conflit, ne concerne pas la Croix du combattant volontaire 1914-1918.

 

Nous remercions Pascal Britz pour ce partage.

// copyright  © 16/11/2004. — Article écrit par : Pascal Britz

Laisser un commentaire